• La Tour Au-dela Des Nuage.

    Galerie image


    Pour La Tour Au-dela Des Nuage il y a 1 film de 91 min.Sorti en 2004. V

    Genre - Drama, Scienxe Fiction, Espace.

    Résumé

    Dans cette réalité qui n'est pas vraiment la nôtre, le Japon fut coupé en deux après la Seconde Guerre mondiale : alors que la souveraineté américaine s'étendait sur Honshu et les îles du sud, l'Union annexait Hokkaïdo. Rebaptisée Ezo, celle‑ci devint le théâtre d'expérimentations scientifiques classées secret défense. Ainsi, en cette fin de XXe siècle, s'élance dans les airs depuis plus de vingt‑cinq ans une tour immense dont le sommet est bien trop haut pour être visible. Ce mince trait blanc qui sépare le ciel en deux se voit clairement depuis le nord de Honshu et devient rapidement le sujet des conjectures les plus folles.

    Deux jeunes lycéens, Hiroki et Takuya, mènent leur projet secret de fabriquer un avion pour aller dévoiler les mystères de la tour. Ils sont sur le point d'aboutir lorsque Sayuri entre dans leur vie : charmé par la jeune fille et au grand dam de Takuya, Hiroki lui avoue leur plan, lui promet de l'amener avec eux. C'est son premier amour, celui qu'on oublie jamais...

    Mais Sayuri tombe alors gravement malade et se retrouve hospitalisée en hâte à l'hôpital de Tokyo et à l'insu de ses deux amis. Désespérés par cette disparition soudaine, ceux-ci abandonnent peu à peu leur projet, se séparent pour suivre leurs études. Au long de ses pérégrinations dans le domaine de la science, Takuya finit par se retrouver mêlé à une organisation terroriste qui découvre ce qui se trame dans la tour : se basant sur la théorie que la totalité des mondes parallèles ne sont que les rêves de l'univers, les savants de l'Union cherchent à créer l'arme absolue qui leur donnerait le contrôle de la texture même de la réalité.

    Centre névralgique de leurs recherches, la jeune Sayuri, plongée depuis trois ans dans ce sommeil inexplicable dont les songes sont autant de passeports vers l'infinité des mondes parallèles en un kaléidoscope labyrinthique où ne subsiste qu'une solitude insupportable. Pour la sauver, Hiroki devra tenir la promesse qu'il lui a faite trois ans auparavant...

    Voici un lien pour voire le film.

    Manganime-34.....

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 1er Janvier 2011 à 19:35
    Mouai bof ^^'
    2
    Samedi 1er Janvier 2011 à 19:46
    Ouai mais j'étais toute seule avec 3couples adultes + des gosses de 10 ans donc voilà quoi --'
    Bah moi je me suis levée à 12 h 30 donc tranquille ça ca xp
    Bah je te souhaite d'avoir une bonne moyenne général =D
    Mais essaye de moins boire quand même, ça peut avoir des conséquences sur l'organisme et le cerveau =$
    Désolé je dois te soualer de te dire ça mais bon, ça me ferai chier si il t'arrivai un truc parce que tu as trop bu =S

    Ouai MM! c'est marrant xD C'est un mec qui essaye de guérir de son masochiste ^^' Je regarde en ce moment =P

    Ouai c'est grave hentaï des fois --'. A croire que le mec il les aident juste pour ce les taper --'
    xD le prend pas mal mais après tout t'es un mec de 17 ans donc...ça ne m'étonne pas trop nan plus ^^' (C'est
    pas pour autant que j'approuve =S)
    Merci ^///////^

    Bizoux Graffeur-Man =P
    3
    Samedi 1er Janvier 2011 à 22:15
    Bonsoir chère prévenu(e)s !!!!
    * Un new article p.4
    * Un new habillage
    Je refai également la liste des prévenu(e)s donc 2 com's sur le nouvel article pour rester dans la liste.
    Je vous laisse jusqu'au 8 janvier sinon vous serez supprimez de la liste !!!! /!\

    Bizoux

    PS : DSL pour le C/c =$
    4
    Samedi 1er Janvier 2011 à 23:50
    Vraiment génial!^^

    Bonne année a toi aussi!!
    5
    Mercredi 5 Janvier 2011 à 13:50
    je trouve que c'est un jolie film ^^
    6
    Mercredi 5 Janvier 2011 à 13:50
    oui j'ai vu
    7
    Vendredi 7 Janvier 2011 à 12:53
    merci pour le lien
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :